Tentative d’intimidation et menaces : vive altercation à l’issue du conseil municipal

A l’issue du dernier conseil municipal à Saint Mitre les Remparts, un membre de l’équipe de Jean-Jacques Lucchini a gravement dérapé en menaçant de propager des rumeurs sur la vie privée de Vincent Goyet. Une main courante a été déposée.

.

Le passé éclaire l’avenir

« M. Lucchini n’est pas un homme neuf en politique. C’est sans doute pour cela que lui et les membres de son équipe n’apprécient pas que l’on rappelle dans quelle situation déplorable se trouvaient les finances de notre commune en 1989. Mais je ne crains ni les menaces, ni les tentatives d’intimidation. A ceux qui tentent de nier le passé, à ceux que le passé dérange, nous le rappellerons invariablement : le passé éclaire l’avenir.

Contrairement à ce que certains prétendent, l’endettement de la ville de Saint-Mitre-les-Remparts n’avait alors rien de comparable à ce qu’il est aujourd’hui : la Dette au 1er janvier 1989 représentait 2246 € actualisés par habitant, contre 688 € au 1er janvier 2014. Même si des marges d’amélioration existent, notre ville est aujourd’hui globalement bien gérée ; elle ne l’était pas quand JJ. Lucchini occupait le bureau voisin à celui du maire. Le passé éclaire l’avenir.

Contrairement à ce que certains prétendent, tous les équipements actuels étaient loin d’être réalisés, et ceux qui l’étaient connaissaient des vices de forme sidérants. A titre d’exemple, l’école Jean Rostand fut construite sur un terrain dont le propriétaire n’était pas la ville, mais la famille du maire. La régularisation a par la suite coûté à la collectivité 20 fois le prix de la construction initiale. Le passé éclaire l’avenir.

Ceux qui veulent mesurer l’ampleur de la situation peuvent utilement lire le rapport annuel de la Cour des Comptes au président de la République en 1988, qui consacre cette année-là deux pages entières à la petite commune de Saint-Mitre-les-Remparts, décrite alors dans les journaux télévisés comme « commune la plus mal gérée de France. » Le passé éclaire l’avenir.

Le désastre de cette époque est indéniable. Comment se fait-il que malgré tous les éléments dont dispose la population, certains tentent encore aujourd’hui de masquer l’ampleur des déficits accumulés ? Est-ce parce que M. Lucchini était alors à Saint Mitre le président d’un syndicat d’initiatives au déficit vertigineux ? Le passé éclaire l’avenir.

Nous ne sommes pas dans un tribunal, nous ne sommes pas là pour accuser qui que ce soit d’une quelconque responsabilité pénale. Nous sommes là pour dire que ceux qui vantent la gestion de cette époque ne nous semblent pas dignes de confiance pour diriger notre commune. Le passé éclaire l’avenir.

.

« 10 ans d’expérience politique »

Une élection municipale est ce moment précieux où la population d’une ville décide des projets qu’elle souhaite engager pour les six années à venir. Engagé depuis plus de 10 ans en politique sur la 13e circonscription en général et à Saint Mitre les Remparts en particulier, j’ai pu mesurer combien les maires des villes voisines n’ont de cesse que de vouloir se mêler d’influencer nos choix.

C’est donc avec beaucoup de sérénité que je propose aux Saint Mitréens un projet municipal où Saint Mitre ne sera sous la coupe de personne, ni à Istres, ni à Martigues, ni ailleurs.

Notre ville vient de traverser 25 ans de gestion municipale stricte, rendue nécessaire par le catastrophique bilan de Marius Fournier, bien mal conseillé, bien mal entouré. Dette record, malversations, détournements.

Il est grand temps pour Saint Mitre de changer de chapitre, et de renouer avec la politique au sens noble du terme : celle qui ne s’appuie ni sur les intérêts particuliers d’un petit groupe, ni sur des manœuvres politiciennes extérieures à notre ville, mais sur la seule préoccupation légitime : écouter les Saint Mitréens pour améliorer notre qualité de vie, et ne pas chercher à les tromper ou à contraindre leur choix.

Saint Mitre les Remparts dispose d’atouts formidables insuffisamment mis en valeur. Nous devons désormais nous tourner vers l’avenir, et non pas vers les hommes du passé. »

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s