Rythmes scolaires : à quand la liberté pour les communes ?

Deux ans après les premières déclarations de Vincent Peillon annonçant sans aucune concertation sa réforme des rythmes scolaires, le mauvais feuilleton continue avec Benoît Hamon. De tous bords, des élus locaux réclament désormais l’abrogation du décret de janvier 2013. Nous aussi.

COMMUNIQUÉ DE PRESSE

Les annonces de Benoît Hamon, nouveau ministre de l’Éducation nationale, sont décevantes pour les parents, instituteurs et collectivités locales, qui dénoncent depuis des mois la volonté de l’État d’imposer de nouveaux rythmes scolaires sans tenir compte des situations locales.

Au lieu d’alléger les programmes et de favoriser comme auparavant le travail en petits groupes et le soutien scolaire pour les élèves en difficulté, Benoît Hamon ne propose qu’un mauvais rafistolage d’une mauvaise réforme portée par son prédécesseur.

Aux côtés de centaines d’élus locaux, maires et députés, nous sommes désormais signataires de l’appel pour la liberté des communes et pour le retrait du décret de janvier 2013 imposant aux communes, aux enseignants et aux familles la mise en œuvre d’une demi-journée supplémentaire de classe.

Nous avons également transmis au maire de Saint Mitre les Remparts une motion à présenter au conseil municipal afin de rejoindre les communes qui refusent la mise en œuvre des nouveaux rythmes à la rentrée 2015, et pour appeler plus largement à son abrogation.

Les élus du groupe « Saint Mitre en Vie ! »
Vincent Goyet, Catherine Stekelorom, Pierre Michel

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s