Résultats des élections européennes à Saint Mitre les Remparts (et alentour)

Deux mois après les élections municipales, scrutin de proximité par excellence, se sont déroulées les élections européennes, afin de renouveler les 74 députés français qui siègent au Parlement européen. Retour sur les résultats locaux d’un scrutin très politique et traditionnellement marqué par une forte abstention.

Les trois tableaux ci-après permettent de mettre en perspective les résultats à Saint Mitre les Remparts :

  • résultats détaillés des 6 villes de la 13e circonscription
  • mise en perspective avec notre département et avec le grand Sud-Est
  • comparaison des résultats à Saint Mitre en 2004, 2009 et 2014

Le premier tableau permet de mettre en lumière la spécificité de Saint Mitre les Remparts au sein de notre 13e circonscription : sa sociologie est légèrement plus à droite que dans les 5 autres villes.

Europeennes 2014 13e circo detailleeC’est à Saint Mitre que l’UMP réalise très nettement son meilleur score avec 21,1% des voix. Ce n’est pas ponctuel : cette tendance se retrouve lors de tous les scrutins, locaux comme nationaux.

Dans le sillage de l’UMP, et dans une très moindre mesure, c’est aussi à Saint Mitre que les souverainistes de Debout la République (3,6%) et les centristes du Modem – UDI (6,8%) font leurs meilleurs résultats, même si la différence avec les autres villes apparaît moins marquée.

Le FN passe au cours de cette élection la barre des 30% dans toutes les villes. Il est intéressant de noter que c’est dans les 3 villes de l’intercommunalité communiste de la CAPM qu’il réalise ses moins bons scores : le FDG continue de capter une partie du vote de colère qui caractérise également le vote FN. Ces deux votes ne sont pas antinomiques : si FDG + LO dépassent respectivement les 31% et 39% à Port Saint Louis et Port de Bouc, c’est aussi à Port Saint Louis que le FN réalise l’un de ses meilleurs scores : 39,7%, quand il atteint même 41,6% à Fos-sur-Mer, là où le FDG est beaucoup plus faible. A noter que contrairement à Port-de-Bouc ou Port Saint Louis, Martigues voit le FDG plafonner à 20,5%.

La concurrence est plus évidente entre PS et FDG : c’est là où les communistes sont le plus implantés que les socialistes font leurs pires scores.

Notons aussi que la gauche apparaît particulièrement mal implantée à Istres, ce que nous savions déjà pour avoir analysé d’autres scrutins. Il n’était pas étonnant que le FN ait choisi d’y parachuter un candidat lors des dernières municipales, et y conforte son score au cours de ces européennes avec 37,2% des voix. L’UMP y est la deuxième force politique : en 2007, Nicolas Sarkozy y avait été majoritaire.

A quelques jours de l’annonce d’une possible annulation de l’élection municipale à Port-de-Bouc, il est intéressant de noter le score très bas qu’y réalise le Modem – UDI, dont le candidat (allié à l’UMP) avait en mars dernier fait jeu égal avec le maire sortant PCF. C’est bien la preuve que les municipales valorisent la crédibilité d’un candidat bien au-delà de la faiblesse de son étiquette politique. La preuve aussi de la fragilité du maire sortant.

Prenons maintenant un peu de recul spatial, et comparons les résultats au sein de notre circonscription avec ceux du département et ceux du grand Sud-Est.

Europeennes 2014 13e circo BDR SELe tableau montre une gradation assez flagrante : plus on élargit l’angle d’analyse géographique, plus les partis politiques progressent, hormis le FN et le binôme FDG – LO. Chez nous, europhobie et eurosceptisme rythment davantage qu’ailleurs un territoire marqué par le fait industriel et frappé régulièrement par de lourdes et médiatiques restructurations et fermetures de sites.

Le scrutin marque aussi une vraie faiblesse de l’UMP dans la 13e circonscription : seule la ville de Saint Mitre se hisse vers la moyenne départementale.

Liste des eurodéputés français élus dimanche dans le grand Sud-Est :

  • Jean-Marie Le Pen (FN)
  • Marie-Christine Arnautu (FN)
  • Bruno Gollnisch (FN)
  • Mireille d’Ornano (FN)
  • Dominique Martin (FN)
  • Renaud Muselier (UMP)
  • Françoise Grossetête (UMP)
  • Michel Dantin (UMP)
  • Vincent Peillon (PS)
  • Sylvie Guillaume(PS)
  • Michèle Rivasi (EELV)
  • Sylvie Goulard (Modem – UDI)
  • Marie-Christine Vergiat (FDG)

Prenons maintenant du recul temporel, avec un éclairage du scrutin 2014 à Saint Mitre les Remparts par un rappel des résultats en 2009 et 2004.

Europeennes Saint Mitre les Remparts 2004 2009 2014

Une première remarque concernant la participation : si l’abstention reste la grande gagnante du scrutin, les Saint Mitréens ont moins boudé les urnes qu’en 2009 : nous gagnons seulement 87 inscrits mais 242 votants, soit 6,3 points de participation en plus. A noter néanmoins que ces chiffres dépendent aussi de l’état des listes électorales : il est impossible de suivre en temps réel les déménagements, qui ne sont par ailleurs par nécessairement synonymes de radiation sur les listes électorales. Cette difficulté explique par exemple les abstentions souvent élevées que l’on observe dans les grandes villes : le suivi des listes y est plus complexe que dans les petites communes. Entre 2009 et 2014, une mise à jour efficace des listes à Saint Mitre explique peut-être à elle seule le meilleur ratio entre inscrits et votants.

Deuxième remarque : les recompositions politiques d’année en année doivent nuancer une lecture trop mécanique de ce tableau, dans la mesure par exemple où l’UPR de 2014 ne doit pas être considérée comme issue du MPF ou de Libertas. De même avec la nébuleuse des listes « France En Action », « Résistance » et autres « Nous Citoyens » : il n’y aucun lien entre ces mouvements, sinon leur caractère citoyen et (a priori) éphémère.

Troisième remarque : pour faciliter la lecture, les listes ayant obtenu moins de 5 voix à Saint Mitre n’apparaissent pas dans notre tableau. C’est le cas de 10 des 23 listes présentées en 2014.

Examinons maintenant les évolutions.

Le plus notable, c’est l’effondrement du PS : 31,6% des voix en 2004, 14% en 2009, 9,9% en 2014. Même en y ajoutant en 2014 les voix de la Nouvelle Donne (socialistes en désaccord avec la politique de Hollande), le décrochage demeure.

Inversement, entre 2004 et 2014, l’extrême-droite FN + MNR passe de 13% à 31,6% : le FN obtient en 2014 exactement le même score que le PS de 2004 ! Mais cette progression n’a rien de régulière : en 2009, Sarkozy et son dynamisme sur la scène européenne et internationale dopent le score de l’UMP, et assèchent celles du FN. En 2014, le FN profite du désastre de la présidence Hollande et de l’incapacité de l’UMP à capter les voix des mécontents, empêtrée dans ses crises internes et l’absence de leadership. A noter toutefois que l’UMP 2014 reste bien supérieure à l’UMP 2004. Autre grand vainqueur de 2009 : EELV, qui bénéficie d’une actualité favorable à ses thèmes de campagne. Laquelle ne se renouvelle pas en 2014 (sans compter l’image d’un parti associé au Gouvernement Ayrault).

Enfin, relevons la grande stabilité des bloc FDG – LO d’une part, et Centriste d’autre part, sur toute cette période : ils ne profitent ni en mal, ni en bien, des mutations du monde qui nous entoure, signe de leur difficulté à se présenter dans l’opinion publique comme une alternative politique crédible.

Finalement, parce qu’il sert à désigner des représentants mal connus des électeurs, le scrutin européen devient un scrutin très politique, largement déconnecté des candidats eux-mêmes. On vote pour un parti en fonction des enjeux du moment, de l’ère du temps, voire de l’actualité, et sans traduction pour les élections présidentielles suivantes. Ainsi le PS fort aux européennes 2004 est-il battu aux présidentielles 2007, et il gagne aux présidentielles 2012 après avoir été laminé aux européennes 2009.

Pour 2017, gardons-nous de tirer des conclusions trop hâtives à partir du scrutin qui vient de se dérouler : la politique reste la capacité à écouter, dialoguer, et porter un projet rassemblant le peuple français.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s