Inquiétante équation budgétaire à Saint Mitre les Remparts

Si seulement 7 points étaient inscrits à l’ordre du jour de ce conseil municipal, l’occasion n’a pas manqué de souligner à nouveau les désaccords entre le groupe majoritaire et notre groupe d’opposition sur les grands dossiers en cours : rythmes scolaires, PLU, et perspectives budgétaires.

COMMUNIQUÉ DE PRESSE

« Après les inquiétudes budgétaires exprimées lors du conseil municipal du 30 juin dernier, le débat a repris hier dès l’examen du premier point, visant à provisionner les comptes du CCAS de 50 000 euros supplémentaires afin de faire face à des dépenses de personnels liées à la mise en œuvre de la réforme des rythmes scolaires.

Notre groupe Saint Mitre en Vie a déjà dit son opposition à la façon dont le maire de Saint Mitre les Remparts a choisi de mettre en œuvre cette réforme, avec une consultation minimale des parents, des horaires particulièrement inadaptés aux familles et un coût important pour la collectivité. Ce dernier sujet a justement trouvé hier une illustration éclairante : les 50 000 euros inscrits en dépense de fonctionnement ne sont financés que par le biais d’une recette exceptionnelle d’électricité. Or, financer ce qui est censé être pérenne par une recette exceptionnelle n’est évidemment pas un principe de bonne gestion.

Cette inquiétante équation budgétaire révèle le manque d’anticipation qui a caractérisé l’élaboration du budget 2014, voté il y a quelques mois à peine. Dans un tel contexte, il faut craindre le pire quant à l’évolution de prélèvements locaux pourtant déjà élevés dans notre commune. Alors que la métropole et la baisse des dotations de l’État devraient nous pousser à modérer au maximum notre dépense publique, les élus de la majorité empruntent le chemin inverse.

La constitution d’un comité consultatif pour l’élaboration du PLU a été l’occasion de déplorer que malgré notre demande, aucun élu de l’opposition n’a été accepté par le maire pour participer à cette instance, dont le rôle n’a rien à voir avec la commission d’aménagement du territoire. Alors que les deux groupes d’opposition ont recueilli 57% des suffrages lors du deuxième tour des élections municipales en mars dernier, cette volonté de les évincer de ce comité traduit évidemment une tentative de restreindre le débat et les propositions sur un sujet pourtant majeur pour tous les Saint Mitréens.

Dépenses non maîtrisées, effet ciseau aggravé, hausse des prélèvements divers, manque de concertation et de transparence : ce début de mandat est malheureusement conforme aux inquiétudes que nous exprimons depuis le départ. »

Les élus du groupe « Saint Mitre en Vie ! »
Vincent Goyet, Catherine Stekelorom, Pierre Michel

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s