« Saint Mitre en Vie ! » lance le débat sur l’armement de la police municipale

Le conseil municipal qui s’est tenu hier à Saint Mitre les Remparts a été l’occasion pour le groupe « Saint Mitre en Vie ! » d’intervenir en particulier sur trois sujets : la limitation des frais de mission du maire, l’inflation des dépenses de personnel, et l’équipement de notre police municipale.

L’ordre du jour de notre conseil municipal était le suivant :

  1. Approbation du procès-verbal de la séance du conseil municipal du 15 décembre 2014
  2. Finances – Décision modificative n°3 – Exercice 2014
  3. Finances – Autorisation d’inscription de biens de faible valeur en section d’investissement – Exercice 2014
  4. Finances – Adoption du principe d’autorisation d’inscription de biens de faible valeur en section d’investissement – Exercice 2015
  5. Finances – Vote du quart des crédits d’investissement – Exercice 2015
  6. Finances – Vote d’une avance sur subvention au Centre Communal d’Action Sociale – Exercice 2015
  7. Finances – Vote d’une avance sur subvention à l’Office Municipal pour la Culture et les Arts (O.M.C.A.) – Exercice 2015
  8. Finances – Vote d’une avance sur subvention à l’Association Football Club de Saint Mitre les Remparts – Exercice 2015
  9. Municipalité – Frais de mission du maire
  10. Personnel communal – Modification du tableau des effectifs – Création d’un emploi d’attaché principal

Si les 8 premiers points du conseil municipal n’ont pas fait l’objet de débat, il en a été différemment des deux derniers.

Au point n°9, le groupe « Saint Mitre en Vie ! » s’est abstenu concernant le remboursement des frais de mission du maire.

Si le principe du remboursement est légitime, il est tout aussi naturel de fixer un montant maximum pour ces remboursements. Or, aucune limite n’a été prévue dans la délibération adoptée par la majorité. Les nombreuses dérives qui ont pu être constatées dans d’autres communes, et un principe élémentaire de bonne gestion, devraient inciter à la prudence.

Au point n°10, nous avons voté contre la création d’un poste d’attaché principal pour recruter un nouveau DGS sur une base statutaire et indemnitaire supérieure à aujourd’hui.

Suite au départ brutal de la directrice générale des services, et à la rétrogradation du directeur général adjoint, le maire de Saint Mitre les Remparts se retrouve à la tête d’une mairie à l’encadrement décapité. Cette situation laisse songeur quand on sait que c’est Béatrice Aliphat qui avait installé ce dispositif il y a deux ans à peine… Compte tenu de l’explosion des dépenses de personnel depuis 30 mois, et de la hausse annoncée des impôts locaux dès 2015, nous sommes opposés à la poursuite de l’augmentation des dépenses de personnel administratif. Le recrutement d’un nouveau DGS doit se faire en tenant compte de la situation financière dégradée de la commune, donc sur des bases identiques au DGS précédent.

Pour rappel : les dépenses de personnel représentaient 2,8 millions d’euros dans le budget primitif 2012, juste avant l’arrivée de Béatrice Aliphat. Elles sont passées brusquement à 3,3 millions d’euros deux ans plus tard, soit une hausse de 500 000 €. Sans compter les embauches liées à la mise en œuvre d’une politique périscolaire très contestée, et dont une grande partie du coût caché apparaît non dans le budget mairie, mais dans le budget du CCAS. Au total, selon le mode de calcul, les seules charges de personnel en 2 ans et demi ont augmenté entre 15 et 20%.

Après l’examen des 10 points inscrits à l’ordre du jour, Pierre Michel a pris la parole au nom du groupe « Saint Mitre en Vie ! » et demandé qu’on procède rapidement à une amélioration de l’équipement de notre police municipale, qui ne dispose pas même de gilets pare-balle. Les actes dramatiques de ce début d’année nous rappellent que l’uniforme représente une cible pour les délinquants. L’armement de notre police municipale, selon un équipement qui reste à définir, est une nécessité, ainsi que l’évolution de ses missions et horaires de travail. Rappelons que la police municipale est passée de 5 à 4 agents depuis que Béatrice Aliphat est devenue maire : l’inflation des dépenses n’a pas servi aux priorités.

Groupe municipal « Saint Mitre en Vie ! »
Vincent Goyet, conseiller municipal UMP
Catherine Stekelorom, conseillère municipale UMP
Pierre Michel, conseiller municipal UDI

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s