Budget 2015 : « On a de l’argent, on le dépense. »

Chacun se souvient des très controversés propos de François Hollande en novembre dernier : « Ça ne coûte pas cher, c’est l’État qui paye. » A Saint Mitre les Remparts, nous en avons désormais la déclinaison locale : « On a de l’argent, on le dépense. » Voilà la stupéfiante déclaration de la majorité municipale lors du vote du budget 2015.

Le problème, c’est qu’après un excédent de 750 000€ en 2014, déjà reporté intégralement en section de fonctionnement, la majorité de Béatrice Aliphat procède de même pour 2015 : l’excédent dépasse désormais le million d’euros, et la section de fonctionnement atteint des sommets, flirtant avec les 8 millions (+21% pour les charges générales).

Dans un tel contexte, la diminution du ratio des dépenses de personnel est un piètre trompe-l’œil. Entre le 31 décembre 2011 et le 31 décembre 2014, durant les 3 premières années de gestion Aliphat, la réorganisation incessante des services a déjà conduit les dépenses de personnel à flamber de 16,5% (de 2,75 M€ à 3,21 M€). Pour 2015, cette ligne budgétaire fait apparaître un nouveau dérapage : +7%, au lieu des 3% annoncés lors du débat d’orientation budgétaire de février !

« Le matraquage fiscal pour augmenter des excédents et des dépenses de fonctionnement, ce n’est pas une bonne gestion ! »

Il est consternant de devoir rappeler que cette fuite en avant se fait au détriment des ménages et des entreprises, lourdement frappés au portefeuille, que ce soit à travers l’augmentation générale des tarifs municipaux (+10% en moyenne), le doublement des tarifs de garderie, la fin de la gratuité des activités périscolaires, ou encore l’instauration d’une nouvelle taxe pour les entreprises. Sur ce dernier point, les 140 000 euros de rentrée fiscale inscrits dans le budget 2015 risquent fort de n’être qu’une pure chimère : de nombreuses entreprises de la ZAC des Etangs ont déjà commencé à décrocher leurs enseignes. La majorité municipale a-t-elle oublié les difficultés économiques qui touchent notre pays et nos concitoyens ?

« On a de l’argent, on le dépense » : voilà la signature d’une majorité prétendument « apolitique » mais dont les orientations budgétaires sont au contraire très marquées.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s