Réforme mal menée, familles malmenées

Manque d’écoute et matraquage fiscal : les parents d’élèves se mobilisent en ce moment suite à la décision du maire de Saint Mitre les Remparts de rendre payantes les activités périscolaires, contrairement à ce qu’elle avait indiqué l’an dernier. Sans oublier la forte hausse des tarifs de garderie et de cantine.

.

COMMUNIQUÉ DE PRESSE

« En juin 2014, une réunion publique au sein de l’école Rostand avait donné à voir le mécontentement de nombreux parents face au projet de nouveaux rythmes scolaires concocté par le maire.

Un an plus tard, les parents d’élèves montent de nouveau au créneau pour dénoncer les fortes hausses subies par les familles sur l’ensemble d’un dispositif très coûteux : garderie (jusqu’à 170€ / an / enfant, contre 10€ auparavant), activités périscolaires (forfait de 70€ / an / enfant, contre 15€ auparavant), mais aussi cantine (hausse de 8% par an durant 3 ans, soit 24% prévus d’ici 2017 : le repas doit passer de 2,5€ à 2,7€ en 2015, 2,9€ en 2016 et 3,1€ en 2017).

Pour un enfant dont les parents travaillent et sont contraints de le laisser en garderie et en activités périscolaires (comment venir récupérer un enfant à 14h45 deux fois par semaine ?!), l’addition annuelle peut monter à 244€ supplémentaires. Donc 488€ pour deux enfants, 732€ pour trois… !

Les élus du groupe « Saint Mitre en Vie ! » avaient pourtant mis en garde dès le départ contre l’insuffisante consultation de tous les parents, les modalités proposées, la fatigue des enfants, le prix, et nous avions élaboré et distribué un contre-projet bien moins coûteux, que le maire a refusé de soumettre à l’avis des familles et des personnels enseignants. Depuis un an, nous avons évidemment voté contre toutes ces nouvelles augmentations.

Le mécontentement d’aujourd’hui était prévisible, et les hausses annoncées sont d’autant plus injustes que la mairie vient de voter un budget 2015 qui fait apparaître une forte hausse des prélèvements locaux (+9,2%) mais aussi un excédent qui passe de 750 000€ à plus d’un million d’euros.

Les méthodes et choix politiques de la majorité sont à l’opposé des nôtres : une réforme qui touche toutes les familles ne peut être menée sans écouter l’ensemble des parents. Ces hausses étaient et demeurent évitables. »

Les élus du groupe « Saint Mitre en Vie ! »

Vincent Goyet (UMP), Catherine Stekelorom (UMP), Pierre Michel (UDI)

.

Rappel :

=> Notre proposition alternative : « Rythmes scolaires : écouter les parents, économiser 100 000 euros par an »

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s