Conseil municipal houleux, budget insincère

Un conseil municipal houleux s’est tenu ce soir à Saint-Mitre-les-Remparts, en l’absence d’une partie de l’opposition, qui protestait contre la réception très tardive des documents préparatoires. Le compte administratif a suscité de vifs échanges. Bilan des votes : sur 18 points à l’ordre du jour, le groupe « Saint Mitre en Vie ! » se prononce 14 fois Pour, 3 fois Contre, et s’abstient à une reprise.

COMMUNIQUÉ DE PRESSE

« Il y a deux mois, le vote du budget primitif (BP) 2015 était l’occasion d’un aveu stupéfiant de la part de l’adjointe aux Finances quant à la construction du budget : les lignes budgétaires de la section de fonctionnement ne reflètent pas les dépenses escomptées, mais sont gonflées par ventilation de l’excédent, sans lien avec le réel ! Le vote du compte administratif 2014 (point n°3) fut l’occasion d’en mesurer l’ampleur, sanctionné par un vote Contre.

Exemple : si la majorité assure que l’augmentation des dépenses de personnel (+16,5% en 3 ans) sera maîtrisée à 3% pour 2015, elle inscrit pourtant au budget primitif un chiffre 10,2% supérieur au compte administratif 2014 : ce sont donc 250 000 € d’insincérité sur cette seule ligne. Même chose avec les dépenses d’électricité, les contrats de prestation de service, la maintenance et l’entretien des biens immobiliers, les dépenses imprévues… Au total, plus d’un million d’euros sont affectés irrégulièrement, ce qui nous amène évidemment à qualifier cette présentation budgétaire d’insincère. Les prétentions de la majorité à nous interdire de porter un regard critique sur ce sujet sont particulièrement mal placées ! Nous allons évidemment saisir le préfet et la chambre régionale des comptes.

Ce maquillage des comptes va de pair avec l’explosion des prélèvement locaux (malheureusement non feinte, elle) : 4,63 M€ en 2014, 5,06 M€ prévus pour 2015 : une hausse de 430 000 €, soit +9,2% ! Entreprises et ménages (et particulièrement les familles) sont frappées lourdement au portefeuille. Et il est vain de chercher à se défausser de ses responsabilités sur l’État quand les activités périscolaires sont une compétence strictement communale, quand la métropole n’est pas encore en place, ou quand la baisse des dotations pour 2015 n’est que de 82 000 €.

Au point n°8, nous avons également voté Contre le règlement intérieur proposé pour la salle et le hall de La Manare, dont l’objet nous paraît beaucoup trop restreint au regard du potentiel de cet équipement public sous-utilisé.

Concernant le logement social, notre groupe a voté en faveur d’un projet à taille humaine impasse Bonfilhon (point n°16). Mais nous déplorons d’autant plus le choix d’autres lieux totalement inadaptés (lotissement Lou Roure, rue Pierre-et-Marie-Curie, enclavement Moulin Rout / Fontaine du Loup) ainsi que le refus du maire de répondre en séance sur les expropriations partielles qui menacent plusieurs Saint-Mitréens !

Enfin, le modification du tableau des effectifs du personnel communal (point n°18) a été l’occasion d’affirmer notre solidarité avec tous les agents municipaux, confrontés à une équipe dont les méthodes managériales conduisent notre commune dans le mur : nous n’avons plus de DGS depuis 6 mois, le DGA a été rétrogradé, la moitié des effectifs de la police municipale vient de claquer la porte (madame le maire a-t-elle l’intention de faire disparaître ce service ?), les services techniques continuent à pâtir de la confusion entre rôle des agents et rôle des élus, etc. Les personnels sont nombreux à faire part de leur souffrance au travail, et il faudra des années pour reconstruire ce qui est en train d’être abîmé. Les grandes difficultés que notre commune rencontre pour recruter en disent long sur sa réputation comme employeur, dans le reste du département et au-delà !

Nous sommes et resterons aux côtés des Saint Mitréens, à leur écoute, et déterminés à les informer. Parce que là encore, et contrairement à ce que nous avons entendu hier soir en conseil municipal, nous sommes bel et bien des élus, et le rôle des élus ne consiste pas à s’enfermer pour 6 ans dans une tour d’ivoire, mais à assumer des responsabilités publiques, politiques, et donc, à rendre des comptes à chaque jour de son mandat. »

Les élus du groupe « Saint Mitre en Vie ! » : Vincent Goyet (Républicains), Catherine Stekelorom (Républicains), Pierre Michel (UDI)

Publicités

Une réflexion sur “Conseil municipal houleux, budget insincère

  1. Pingback: Rentrée politique à Saint-Mitre-les-Remparts : une mairie sens dessus dessous « Vincent Goyet

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s