Un matraquage fiscal consternant : 2 millions d’euros d’excédents budgétaires

Après le conseil d’administration du CCAS la semaine dernière, les documents fournis pour la préparation du débat municipal d’orientation budgétaire nous permettent une analyse financière globale de la commune de Saint-Mitre-les-Remparts. Et c’est consternant.

Depuis 3 ans, les Saint-Mitréens subissent un matraquage fiscal honteux, injuste et injustifié. Parents, entreprises, contribuables, seniors, nous avons tous constaté l’explosion des prélèvements locaux, et le groupe « Saint Mitre en Vie ! » dénonce depuis 2 ans des choix budgétaires et fiscaux désastreux. Mais un niveau sans précédent vient d’être atteint à l’échelle de notre commune : sur le seul exercice 2015, tandis que l’État baissait ses dotations de 128 000 €, les taxes et impôts MUNICIPAUX ont bondi de plus d’un million d’euros, passant de 4,63 à 5,68 millions : +22,6% !

Hormis la mauvaise et coûteuse réforme des rythmes scolaires, aucun projet ne vient justifier ce matraquage. Et ce sont logiquement les excédents qui continuent à gonfler : après 830 000 € fin 2013, puis 1,1 million fin 2014, le cumul des excédents mairie + CCAS dépasse fin 2015 la somme astronomique de 2 MILLIONS d’euros ! A quoi sert cette thésaurisation qui vide vos poches ? A rien.

Dès lors, il est ridicule d’avoir rendu payantes les activités périscolaires : 70€ par enfant, soit 31 710 € prélevés abusivement dans la poche des parents. Idem avec le repas des anciens, réduit désormais à un thé dansant, sans respect pour nos seniors dont 2/3 des participants habituels ne sont pas venus. Sans parler du management chaotique du personnel municipal : cet été, la police municipale avait complètement disparu. Quant au ramassage des végétaux et déchets verts, il a été tronçonné, revu à la baisse selon des modalités apparues depuis clairement insuffisantes.

Alors non, la municipalité ne maintient pas le niveau de fiscalité : les prélèvements ont explosé. Non encore, la municipalité ne préserve pas la qualité du service public à Saint Mitre les Remparts : il s’est clairement dégradé. Prétendre le contraire, c’est mentir à la population. Et ces mensonges, tout comme cette gestion absurde, sont la marque d’une imprévoyance, d’un aveuglement et d’une incompétence à la tête de notre commune. Quand les élus de la majorité vont-ils ouvrir les yeux et reconnaître que les orientations prises ne sont pas satisfaisantes ?

Quel responsable politique digne de ce nom va continuer à soutenir de près ou de loin une gestion municipale dont la marque la plus évidente est l’amateurisme ?

Nous dénonçons fermement cette situation, et appelons chacun des conseillers municipaux de la majorité à prendre ses responsabilités et à cesser de cautionner le matraquage fiscal subi par les Saint-Mitréens.

.

Vincent GOYET, conseiller municipal LR
et les élus du groupe « Saint Mitre en Vie ! »

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s