Sécurité à Saint-Mitre-les-Remparts : un dispositif clairement insuffisant

La Provence se fait aujourd’hui l’écho du prochain armement de notre police municipale. Notre groupe « Saint Mitre en Vie ! » déplore les retards pris et un dispositif toujours nettement insuffisant, à la remorque de nos propositions.

« Une fois encore, le maire de Saint-Mitre-les-Remparts se livre à une opération de communication au lieu d’agir et d’anticiper. C’est avec retard qu’elle annonce se résigner à armer la police municipale, tout en y restant « opposée à titre personnel » ! Nous le réclamions depuis des années pour assurer la protection des agents de notre police municipale, mais aussi, le cas échéant, de la population. Elle la refusait en prétendant être « pour la prévention, pas la répression ». Voilà la réalité des arguties idéologiques qui expliquent ce temps perdu.

Idem avec l’augmentation de l’amplitude horaire du travail de la police municipale, dont elle ne disait pas un mot dans son projet en 2014, alors que nous le proposions noir sur blanc. Mais cette augmentation de 17h à 18h est aujourd’hui insuffisante, car la police démantelée à l’été 2015 n’est revenue qu’à l’effectif initial de 5 agents. Il en faudrait au moins 6 pour une meilleure organisation et un travail le soir jusqu’à la fermeture des commerces à 19h ; mais aussi pour assurer une présence lors des périodes les plus tendues : l’été, le soir de Halloween, ou encore lors des fêtes de fin d’année. Est-il normal que des braconniers aient pu sévir tout l’été à Varage sans être empêchés par des patrouilles de notre police municipale ? Est-il normal qu’aucun dispositif municipal n’ait été prévu les 24 et 31 décembre derniers pour sécuriser nos entreprises qui réalisent à cette époque une part importante de leur chiffre d’affaire ? Les commerçants inquiets ont échappé aux voyous, mais pas le local du club de foot, vandalisé et dévalisé.

S’agissant du dispositif « Saint Mitre Vigilant » vanté par le maire, il se réduit à un lien vertical entre 5 référents saint-mitréens qui font remonter des informations à la police. Il manque tout le volet horizontal promu par l’association « Voisins Vigilants » à laquelle nous ne sommes toujours pas rattachés, là encore par idéologie. L’adhésion est payante, mais tout comme des dizaines de dispositifs auxquels la commune est affiliée. Surtout, « Voisins Vigilants » met à disposition des outils de communication pour une vigilance et une entraide entre voisins, car la police nationale n’a pas vocation à se substituer aux solidarités de proximité : la vigilance et l’entraide débordent largement les attributions de la police nationale ! Enfin, le dispositif « Saint Mitre Vigilant » est insuffisant parce qu’il ne concerne que deux quartiers de la commune, alors que tous méritent de l’attention. Aucun n’est épargné par les cambriolages, les incivilités, et les menaces. Je pense en particulier aujourd’hui à la famille cambriolée cette nuit à Calieu, pendant que tout le monde dormait.

Une fois encore, le maire de Saint-Mitre-les-Remparts est à la remorque de nos propositions, et ne va pas assez loin, faute de convictions, faute d’anticipation, faute de présence sur le terrain. »

.

Vincent Goyet, conseiller municipal LR
et les élus du groupe « Saint-Mitre en Vie ! »

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s