Un conseil municipal incendiaire

Faute d’information de la population, c’est devant un public particulièrement clairsemé que s’est tenu lundi le dernier conseil municipal avant septembre. Et la température est vite montée dans les échanges entre élus, les propos incendiaires de certains mettant le feu aux débats. Compte-rendu détaillé des 18 points à l’ordre du jour.

Projet n°1 : adoption du procès-verbal du Conseil municipal du 13 avril 2017

Vote Saint-Mitre-en-Vie : Pour

Projet n°2 : actualisation des tarifs – École de musique

Après une augmentation en 2016, c’est une nouvelle et forte augmentation qui nous est proposée : en 2 ans, la hausse moyenne est de 16%. Nous interrogeons le maire sur les raisons de cette évolution. Réponse : pour faire baisser la part communale à 40% du coût. Le but est donc purement idéologique et financier, comme pour tous les autres tarifs et toutes les autres hausses : un désengagement général de la commune vis-à-vis des Saint-Mitréens et des familles en particulier.

Vote Saint-Mitre-en-Vie  : Contre

Projet n°3 : actualisation des tarifs – Repas servi à l’occasion de la Fête Nationale

Il s’agit d’un repas dont la mairie prend en charge une partie du montant (5 € / repas). Les tarifs proposés par les prestataires privés augmentent de 2€, passant de 17 à 19€. La mairie prend à sa charge 0,5 € de cette augmentation, les convives 1,5 €. Augmentation sans doute liée au nombre toujours plus faible de participants, ne permettant plus d’offrir le tarif précédent. En espérant une révolution dans la politique municipale, pour renouer avec une place conviviale et attractive. Ce n’est plus le cas depuis longtemps, faute d’aménagements et de verdure.

Vote Saint-Mitre-en-Vie  : Pour. Nous soutenons les restaurateurs locaux.

Projet n°4 : actualisation des tarifs – Stands de la Fête votive et caution pour l’utilisation de matériel électrique par les forains

La fête votive, organisée traditionnellement sur 4 jours, passe à 3 jours, faute de fréquentation. Les tarifs des emplacements pour les forains sont donc logiquement proposés à la baisse. Nous déplorons le manque de renouvellement et d’ambition municipale pour que cet événement renoue avec le succès. Allons-nous passer à 2 jours l’an prochain ? Ou dans deux ans ? Puis à une suppression pure et simple ? Cette délibération marque un renoncement. Nous refusons de cautionner la disparition programmée de la fête votive.

Vote Saint-Mitre-en-Vie  : Abstention

Projet n°5 : actualisation des tarifs – Salle de la Manare

Évolution de la grille tarifaire, avec un tarif maximum diminué et un tarif minimum augmenté. Compte-tenu des réguliers investissements municipaux pour équiper cette salle de matériel toujours plus performant, nous estimons ces évolutions cohérentes.

Vote Saint-Mitre-en-Vie : Pour

Projet n°6 : actualisation des tarifs – Taxe de séjour

Dans le cadre de la discussion sur l’augmentation récente de la taxe de séjour qui touche tous les types d’hébergement de loisir sur la commune, nous demandons à nouveau quelles en sont les contreparties, quels sont les projets de la majorité pour valoriser enfin nos plages et notre littoral, notamment la plage de Massane. Nous avons déjà fait passer depuis 3 ans de nombreuses propositions : achat d’une machine adaptée pour ramasser efficacement les algues, tamisage du sable existant, apport de sable clair, plantation de palmiers, installations de tables de pique-nique, etc. D’autant que nos voisins istréens ont aménagé intelligemment les plages du Ranquet et de la Romaniquette, sur le même plan d’eau que nous. Qu’attendent les élus de la majorité à Saint-Mitre-les-Remparts ?

En guise de réponses, remarques goguenardes de certains élus de la majorité. Le maire : « Non, on ne fera pas comme à Istres, on s’adapte à notre commune. » « Pas de palmiers, ce n’est pas adapté à nos latitudes. » Béatrice Aliphat donne la parole à un de ses conseillers municipaux, et va le regretter aussitôt : « Il suffit de peindre le sable en blanc ! » « A notre âge, nous n’avons pas de conseils à recevoir de votre part ! » Puis il se lance dans une série d’attaques personnelles, au mépris du règlement intérieur, avant de se voir retirer le micro par le maire.

Nous déplorons donc à nouveau le manque total de sérieux et d’ambition de la majorité en faveur de notre littoral et du tourisme en général, et du quartier de Varage et Massane en particulier. Pour rappel, il existe des espèces de palmiers parfaitement adaptées à notre climat, et le littoral méditerranéen regorge d’exemple d’aménagements et d’embellissements avec des palmiers. Il serait temps que certains élus, et le maire en particulier, s’intéressent un peu à la botanique !

Vote Saint-Mitre-en-Vie : Contre

Projet n°7 : actualisation des tarifs – Rythmes éducatifs

Sous couvert d’un prochain décret permettant le retour à une organisation de la scolarité des écoles primaires sur 4 jours par semaine, les élus de la majorité ont communiqué récemment sur leurs « réticences à l’égard d’un système qui déléguait aux communes une charge à caractère éducatif » (La Provence, 7 juin 2017). Nous déplorons ce mensonge, puisque la majorité municipale avait le choix de mettre en place, ou non, ces nouvelles activités, et qu’elle a toujours parlé et agi en faveur de ce dispositif. Nous dénonçons une communication fallacieuse, et le parti-pris de la correspondante locale de La Provence dans notre commune, qui est aussi… une conseillère municipale de la majorité ! La déontologie journalistique a volé en éclat, et ce n’est pas la première fois. Nous déplorons aussi une parodie de concertation, la réunion de consultation des différents partenaires ayant eu lieu la veille de la distribution aux parents d’un questionnaire déjà bouclé et portant sur des choix limités. Interrogé, l’adjoint en charge de l’éducation n’a rien trouvé de mieux que d’insulter les élus de l’opposition, en réaffirmant son attachement aux activités périscolaires, contredisant l’article écrit quelques jours plus tôt par sa collègue dans La Provence. Préférant philosopher en invoquant Diderot et Rousseau (lequel s’est fort mal occupé de ses propres enfants), l’adjoint s’est montré incapable d’admettre l’intérêt d’un temps calme d’aide aux devoirs après la classe, et n’a pas répondu sur l’avenir des personnels en charge des activités périscolaires, ni sur la réalité de la formation dont ils ont pu, ou pas, bénéficier depuis 3 ans, comme cela nous avait été annoncé. Enfin, les tarifs proposés sont toujours beaucoup plus élevés que le dispositif antérieur : au lieu d’un forfait de 25 € maximum par an et par enfants pour la garderie et les activités de la pause méridienne, c’est un montant maximum annuel de 223 € par enfant qui a été instauré depuis 3 ans. Enfants fatigués, familles ponctionnées, tissu associatif désorganisé : les choix municipaux ont été et demeurent un total fiasco.

Vote Saint-Mitre-en-Vie : Contre

Projet n°8 : fixation de la participation financière aux repas ou buffets organisés par la commune

Il s’agit pour la commune d’instaurer par défaut le principe d’une participation automatique des habitants lors des repas ou buffets organisés par la commune. Le repas des anciens, transformé absurdement en thé dansant, et dont on entend parler de son retour, sera-t-il concerné ? Qu’en est-il du buffet des vœux ? Pourquoi une délibération aussi générale ? Face à l’imprécision des réponses du maire, nous ne cautionnons pas.

Vote Saint-Mitre-en-Vie : Abstention

Projet n°9 : marchés publics – Convention constitutive d’un groupement de commandes – Fournitures de repas pour la restauration scolaire et le centre de loisirs

Si un groupement de commandes est pertinent, nous espérons surtout que la cuisine pour les enfants sera à nouveau réalisée sur place. « Nous y pensons », répond celle qui est maire depuis 5 ans. Nous ne voyons rien venir.

Vote Saint-Mitre-en-Vie : Pour

Projet n°10 : Protocole d’accord relatif à la réalisation d’un aménagement hydraulique multi-usages – Société du Canal de Provence et d’Aménagement de la Région Provençale / Commune de Saint-Mitre-les-Remparts

Vote Saint-Mitre-en-Vie : Pour

Projet n°11 : Servitude de passage accordée à la commune sur la parcelle cadastrée AT 0281

Il s’agit de travaux de sécurisation des débordements des eaux pluviales allée de la promenade de la plage, à Varage.

Vote Saint-Mitre-en-Vie : Pour

Projet n°12 : Urbanisme – Acquisition de la parcelle section AW n°472

Il s’agit de réaliser des jardins patrimoniaux à vocation pédagogique, dans les petits jardins situés derrière l’église.

Vote Saint-Mitre-en-Vie : Pour

Projet n°13 : Urbanisme – Acquisition des parcelles section AR n°106, 107 et 108

Il s’agit de préparer la réalisation d’un espace environnemental de loisir, bassin de rétention et parking.

Vote Saint-Mitre-en-Vie : Pour

Projet n°14 : Urbanisme – Acquisition des parcelles AR n°51, 52, 126, 368, 370, 375, 378 et 379

Il s’agit de préparer la réalisation d’un espace environnemental de loisir, bassin de rétention et parking.

Vote Saint-Mitre-en-Vie : Pour

Projet n°15 : Urbanisme – Cession de la parcelle cadastrée section AS n°45

Régularisation à l’occasion d’une transaction immobilière à Varage.

Vote Saint-Mitre-en-Vie : Pour

Projet n°16 : Personnel communal – Modification du tableau des effectifs – Transformation de postes.

Alors que la délibération expose la transformation de deux postes, et que le tableau des effectifs devrait faire apparaître une évolution avec 2 créations sur une ligne (+2) et 2 suppressions sur une autre (-2), le tableau qui nous est présenté fait apparaître 9 créations de postes et 3 suppressions. Le tableau étant un élément essentiel de la délibération, nous demandons un report du vote. L’adjoint à l’éducation s’emporte à nouveau et prétend que les conséquences d’un tel refus seraient graves pour l’organisation du service. Nous lui répondons que c’est à la majorité de présenter des délibérations qui ne soient pas truffées d’anomalies aussi manifestes. Il suffit d’organiser un nouveau conseil municipal dans 8 jours. Le maire organise alors un premier vote pour demander aux conseillers municipaux s’ils souhaitent délibérer quand même. Tous y sont favorables, sauf le groupe Saint Mitre en Vie : nous votons Contre. Le maire soumet alors au vote le projet n°16 en indiquant qu’elle ajoutera le tableau plus tard. Nous refusons de participer à une délibération à ce point entachée d’irrégularités. Nous saisirons évidemment le contrôle de légalité pour la faire annuler.

Vote Saint-Mitre-en-Vie : Abstention

Projet n°17 : Personnel municipal – Régime indemnitaire – Indemnité spéciale mensuelle de fonction des agents et des chefs de service de la police municipale.

Cette délibération étant liée au tableau des effectifs voté irrégulièrement au point précédent, nous votons en cohérence.

Vote Saint-Mitre-en-Vie : Abstention

Projet n°18 : Personnel municipal – Régime indemnitaire – Indemnité d’Administration et de Technicité des agents de catégorie B de la filière police municipale.

Cette délibération étant liée au tableau des effectifs voté irrégulièrement au point précédent, nous votons en cohérence.

Vote Saint-Mitre-en-Vie : Abstention

 

Les élus du groupe « Saint Mitre en Vie ! »

Vincent Goyet, Catherine Stekelorom et Pierre Michel

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s