Désaccords en série pour le dernier conseil municipal de l’année

Après 2 mois et demi sans conseil municipal, seuls 14 points étaient inscrits hier à l’ordre du jour de la traditionnelle réunion des élus à Saint-Mitre-les-Remparts. Mais des finances au PLU en passant par la gestion du personnel et les rythmes scolaires, ils ont suffi à rappeler l’ampleur des désaccords qui opposent majorité et opposition. Quant à la presse, elle était à nouveau la grande abstente, ayant manifestement renoncé à informer les Saint-Mitréens sur les débats locaux. (lire la suite)

Le maire de Saint-Mitre-les-Remparts justifie le non-plafonnement de ses frais de mission

Alors que la transparence de la vie publique est une évidence dans les démocraties du nord de l’Europe, cette belle exemplarité n’a toujours pas atteint notre petite commune de Saint-Mitre-les-Remparts, dont le maire semble trouver normal de se faire voter le remboursement non plafonné de ses frais de mission. (lire la suite)

Baisse des dotations : l’arbre qui cache la forêt de l’amateurisme municipal

Saint-Mitre-les-Remparts est touchée comme toutes les villes de France par la baisse des dotations décidée par l’État. Et pourtant, son budget augmente fortement. Et pourtant, les services rendus à la population diminuent. Éclairage sur ces paradoxes. (lire la suite)

Conseil municipal houleux, budget insincère

Un conseil municipal houleux s’est tenu ce soir à Saint-Mitre-les-Remparts, en l’absence d’une partie de l’opposition, qui protestait contre la réception très tardive des documents préparatoires. Le compte administratif a suscité de vifs échanges. Bilan des votes : sur 18 points à l’ordre du jour, le groupe « Saint Mitre en Vie ! » se prononce 14 fois Pour, 3 fois Contre, et s’abstient à une reprise. (lire la suite)

La section UMP regrette la politique municipale menée à Saint Mitre les Remparts

A l’occasion du vote interne qui formalisera le changement de nom, statuts et bureau politique de l’UMP, la section saint-mitréenne s’est réunie afin de débattre de ces enjeux nationaux, mais aussi locaux. Un an après les élections municipales de 2014, ce fut notamment l’occasion pour les adhérents UMP de porter un regard critique sur la politique municipale menée à Saint Mitre les Remparts. (lire la suite)

Réforme mal menée, familles malmenées

Manque d’écoute et matraquage fiscal : les parents d’élèves se mobilisent en ce moment suite à la décision du maire de Saint Mitre les Remparts de rendre payantes les activités périscolaires, contrairement à ce qu’elle avait indiqué l’an dernier. Sans oublier la forte hausse des tarifs de garderie et de cantine. (lire la suite)

Le coût financier de la réforme des rythmes scolaires à Saint Mitre les Remparts

Depuis un an, « Saint Mitre en Vie ! » déplore le choix fait par la municipalité d’un dispositif très coûteux dans l’application à Saint Mitre les Remparts de la réforme des rythmes scolaires. La majorité, elle, prétend que ce coût est au contraire inférieur à la moyenne nationale. Décryptage d’une manipulation. (lire la suite)

De la neutralisation fiscale au bonneteau municipal : à Saint Mitre les Remparts, prélèvements locaux en hausse de 9,2%

En novembre dernier, Béatrice Aliphat annonçait une hausse des impôts locaux. Trois mois plus tard, marche arrière, elle déclare que les impôts n’augmenteront pas, malgré le retour d’une taxe sur les déchets ménagers (TEOM) : elle aurait prétendument « neutralisé » cette hausse par des baisses équivalentes. Vraiment ? Vérifions. (lire la suite)