Désaccords en série pour le dernier conseil municipal de l’année

Après 2 mois et demi sans conseil municipal, seuls 14 points étaient inscrits hier à l’ordre du jour de la traditionnelle réunion des élus à Saint-Mitre-les-Remparts. Mais des finances au PLU en passant par la gestion du personnel et les rythmes scolaires, ils ont suffi à rappeler l’ampleur des désaccords qui opposent majorité et opposition. Quant à la presse, elle était à nouveau la grande abstente, ayant manifestement renoncé à informer les Saint-Mitréens sur les débats locaux. (lire la suite)

Publicités

Oui à la liberté de l’enseignement, Oui au futur collège de Saint-Mitre-les-Remparts

En s’attaquant à l’école privée en 1984, le projet de loi Savary avait conduit plusieurs millions de personnes à manifester pour affirmer leur attachement à la liberté de l’enseignement et défendre -avec succès- l’école privée. Le match se rejoue aujourd’hui à Saint-Mitre-les-Remparts. « Saint Mitre en Vie ! » s’engage en faveur de la liberté. (lire la suite)

Compte-rendu du conseil municipal : les malaises de Béatrice Aliphat

Après plus de 2 mois et demi sans conseil municipal, et avant le prochain qui ne devrait pas se tenir avant septembre, c’est un conseil municipal inhabituellement long qui s’est prolongé durant 2 heures jeudi soir à Saint-Mitre-les-Remparts. Mais dont les médias locaux ne relayeront pas un mot à la population, malgré l’annonce de l’armement de la police municipale. (lire la suite)

Nos propositions pour un PLU équilibré

Une soixantaine de personnes ont répondu présent à la réunion publique organisée hier soir par Vincent Goyet et les élus du groupe « Saint Mitre en Vie ! », qui ont détaillé leurs désaccords et leurs propositions pour le PLU actuellement en cours d’élaboration. (lire la suite)

Le maire de Saint-Mitre-les-Remparts justifie le non-plafonnement de ses frais de mission

Alors que la transparence de la vie publique est une évidence dans les démocraties du nord de l’Europe, cette belle exemplarité n’a toujours pas atteint notre petite commune de Saint-Mitre-les-Remparts, dont le maire semble trouver normal de se faire voter le remboursement non plafonné de ses frais de mission. (lire la suite)