Baisse des dotations : l’arbre qui cache la forêt de l’amateurisme municipal

Saint-Mitre-les-Remparts est touchée comme toutes les villes de France par la baisse des dotations décidée par l’État. Et pourtant, son budget augmente fortement. Et pourtant, les services rendus à la population diminuent. Éclairage sur ces paradoxes. (lire la suite)

Social : Saint-Mitre-les-Remparts aligné sur le modèle communiste de Martigues et Port-de-Bouc

Hier se sont tenus le conseil communautaire de la CAPM puis le conseil municipal de Saint-Mitre-les-Remparts, au cours duquel a été acté le retour des compétences sociales dans le giron communal : « Saint Mitre en Vie ! » vote Pour. Mais un nouvel EPCI, le SIVU, a été créé afin de continuer à porter administrativement le CIAS : vote Contre. (lire la suite)

Budget 2015 : « On a de l’argent, on le dépense. »

Chacun se souvient des très controversés propos de François Hollande en novembre dernier : « Ça ne coûte pas cher, c’est l’État qui paye. » A Saint Mitre les Remparts, nous en avons désormais la déclinaison locale : « On a de l’argent, on le dépense. » Voilà la stupéfiante déclaration de la majorité municipale lors du vote du budget 2015. (lire la suite)

Vincent Goyet en désaccord frontal avec les orientations budgétaires de Béatrice Aliphat

« La cigale ayant chanté tout l’été / Se trouva fort dépourvue / Quand la bise fut venue. » Après avoir chanté, dansé, et surtout beaucoup dépensé, le maire de Saint Mitre les Remparts se tourne vers les habitants et leur demande… de payer. Résumé du dérapage budgétaire de notre commune. (lire la suite)

Débat d’orientation budgétaire : intervention de Vincent Goyet

Hormis huit demandes de subventions, toutes votées à l’unanimité, c’est le débat d’orientation budgétaire qui a marqué le conseil municipal de ce soir. Ce fut l’occasion de souligner l’ampleur des désaccords entre la majorité de Béatrice Aliphat (SE) et le groupe d’opposition mené par Vincent Goyet (UMP), qui s’est exprimé en séance dans une longue déclaration. Verbatim. (lire la suite)

Hausse des impôts locaux à Saint Mitre les Remparts : la responsabilité de Béatrice Aliphat engagée

Les Saint Mitréens ont eu hier la désagréable surprise de découvrir dans leurs boîtes aux lettres un tract municipal dans lequel Béatrice Aliphat vante son action de maire, et annonce une hausse des impôts et de la dette dès 2015. Contrairement à ce qu’elle prétend, elle est pourtant la seule responsable du dérapage des dépenses de notre commune. (lire la suite)