Baisse des dotations : l’arbre qui cache la forêt de l’amateurisme municipal

Saint-Mitre-les-Remparts est touchée comme toutes les villes de France par la baisse des dotations décidée par l’État. Et pourtant, son budget augmente fortement. Et pourtant, les services rendus à la population diminuent. Éclairage sur ces paradoxes. (lire la suite)

Social : Saint-Mitre-les-Remparts aligné sur le modèle communiste de Martigues et Port-de-Bouc

Hier se sont tenus le conseil communautaire de la CAPM puis le conseil municipal de Saint-Mitre-les-Remparts, au cours duquel a été acté le retour des compétences sociales dans le giron communal : « Saint Mitre en Vie ! » vote Pour. Mais un nouvel EPCI, le SIVU, a été créé afin de continuer à porter administrativement le CIAS : vote Contre. (lire la suite)

Taxe d’enlèvement des ordures ménagères : 10 ans de retard pour la CAPM

Le rétablissement de la taxe d’enlèvement des ordures ménagères est l’occasion pour certains élus de taper sur la métropole. Cette instrumentalisation s’opère au mépris de l’enjeu environnemental, qui mérite au contraire que soient connus les coûts de la collecte et du traitement de nos déchets. Pour enfin mettre en œuvre des actions et une fiscalité incitative en matière de réduction de nos ordures ? Il serait grand temps ! (lire la suite)

Hausse des impôts locaux à Saint Mitre les Remparts : la responsabilité de Béatrice Aliphat engagée

Les Saint Mitréens ont eu hier la désagréable surprise de découvrir dans leurs boîtes aux lettres un tract municipal dans lequel Béatrice Aliphat vante son action de maire, et annonce une hausse des impôts et de la dette dès 2015. Contrairement à ce qu’elle prétend, elle est pourtant la seule responsable du dérapage des dépenses de notre commune. (lire la suite)