Logement social : proposition de loi pour corriger un texte inadapté

Quand la loi est mal faite, comme nous venons encore d’en voir un exemple à Saint Mitre les Remparts, il est du devoir des élus locaux de le dire : après un premier courrier en novembre dernier, je réécris donc à la ministre du Logement, et je transmets à nos parlementaires une proposition de loi visant à modifier le calcul du quota des 25% de logements sociaux obligatoires dans chaque ville. (lire la suite)

Publicités